0Nos meilleures Vins Espagnols - alfavin.ch
Vins Espagnols


E viva España !
On aime l’Espagne sensuelle et moderne, marquée par les multiples rebondissements entre périodes de gloire et de désespoir. La force de résilience et du renouveau se reflète dans les vins espagnols à multiples facettes. L‘art de vivre à l’espagnol implique forcément d’apprécier la profondeur et la richesse de tout ce que l’on fai...


E viva España !
On aime l’Espagne sensuelle et moderne, marquée par les multiples rebondissements entre périodes de gloire et de désespoir. La force de résilience et du renouveau se reflète dans les vins espagnols à multiples facettes. L‘art de vivre à l’espagnol implique forcément d’apprécier la profondeur et la richesse de tout ce que l’on fait et de tout ce que l’on goûte. L’émotion prime avant tout : et les vins espagnols suivent inévitablement cette tendance : gourmandise et sensualité !

Savez-vous que l’Espagne possède la plus grande surface viticole du Monde !

Soumise à des contraintes climatiques limitant la productivité, elle se classe en troisième position en termes de production de vins, derrière l’Italie et la France. Son vignoble est compartimenté, parfois enclavé, compte tenu de la grande variabilité des climats et de ses terroirs. Cette disposition confère un riche éventail de spécificités locales.

L’histoire de l’Espagne est exceptionnelle ! Colonisée puis colonisatrice, unie puis divisée, les aléas de son histoire ont façonné son paysage viticole. Introduit par les Phéniciens, organisé par les romains, limité (mais toléré) par les Ottomans, transporté par les conquistadors puis exporté à travers le Monde, les vins espagnols ont suivi ces aléas et se sont adaptés avec brio. Ce processus a donné naissance à des techniques novatrices et à des vins avant-gardistes, qui intègrent les nouveautés internationales tout en préservant la tradition.

On compte aujourd’hui parmi les vins espagnols, des expressions haut de gamme à faire pâlir quelques voisins plus prétentieux. Si depuis plus d’un siècle, le légendaire Vega Sicilia représente à elle seule le fleuron des vins espagnols, d’autres grands noms se sont forgés au cours des dernières décennies comme Pingus, Ermita et le célèbre Clos Mogador. Fidèle à la culture et au climat de l’Espagne, les vins espagnols offrent toujours une émotion festive et envoûtante quelle que soit la gamme de prix. Avec l’arrivée progressive de la législation sur la protection des appellations, il ne serait pas étonnant de voir émerger de plus en plus de perles dans les années à venir…

Les vins espagnols sont très variés. Une multitude de cépages y est cultivé, bien que certains, comme le Tempranillo soient présents sur plusieurs appellations. Les appellations sont pour la plupart très récentes, tandis que pour d’autres, les processus législatifs sont toujours en cours… Comment faire pour démêler tout ça ? La boutique des vins en ligne vous présente des informations variées sur les vins, les producteurs et les régions viticoles d'Espagne...

Saviez-vous que l’Espagne produisait autant de vins blancs que de rouges ?

Bien que les vins espagnols soient dominés, en réputation du moins, par les vins rouges à base de Tempranillo (Rioja, Ribera del Duero, etc…), de Grenache (Priorat, Montsant) ou de Monastrell ou Mourvèdre (Valencia, Almansa, Jumilla, Yecla, et Alicante), le cépage le plus planté d’Espagne est lAirén. Il s’agit en fait du troisième cépage le plus planté au monde en termes de surfaces (derrière le Cabernet Sauvignon et le Merlot), bien qu’il soit quasiment exclusivement planté en Espagne. Le plus étonnant, c’est qu’il s’agit d’un cépage blanc ! Il est autorisé dans les DO Alicante, Bullas, Jumilla, La Mancha, Valdepeñas et Vinos de Madrid pour la production de vins de table. Son utilisation principale demeure néanmoins pour la production de brandy.

De grandes régions de la Catalogne sont dédiées à la culture des cépages Macabeo, Parellada et Xarel·lo, également blancs. Ils entrent dans la composition du célèbre Cava, vin mousseux produit en méthode traditionnelle.

Les vins espagnols du sud de la péninsule sont dominés par la production de Xeres DO (ou sherry), vins fortifiés à base des cépages Palomino, Pedro Ximénez ou Moscatel, également blancs !

Connaissez-vous la fabuleuse histoire de la (re-)naissance du Priorat ?

A la fin du XIXe siècle, Le Priorat comptait environ 5'000 ha de vignes, mais l’arrivée du phylloxera conduisit à la dévastation et au quasi-abandon de ce vignoble. La replantation se fera par parcimonie à partir des années 50. Au début des années 80, un groupe de vignerons visionnaires, emmenés par René Barbier, repérèrent le potentiel de la région et décidèrent d’y relancer la production de vins de qualité, à base de Grenaches, mais également de cépages internationaux tel que la Syrah, le Cabernet Sauvignon et le CarignanCinq vignerons travaillèrent ainsi conjointement jusqu’à produire en 1989 leur première cuvée commune, commercialisée sous 5 labels différents : Clos Mogador (Barbier), Clos Dofi (Palacios, puis Finca Dofi), Clos Erasmus, Clos Martinet et Clos de l'Obac.

Les vins de cette région ont depuis atteint des sommets de notoriété auprès des plus grands sommeliers et amateurs de la planète ! Les rendements y sont généralement maintenus à des niveaux bien en dessous de la législation afin d’obtenir une concentration et une précision exceptionnelle. Le Priorat, une enclave dans Montsant, est aujourd’hui la seule région avec la Rioja à jouir de la classification DOQ ou DOQa, gage de la qualité des vins qu’elle produit.

Aviez-vous réalisé que l’Espagne avait eu une place prépondérante dans l’exportation et le commerce des vins à travers l’Europe et le Monde ?

L’Espagne a de tout temps été au cœur de grands mouvements de conquête, contribuant à la fabuleuse histoire de la migration des cépages et de l’élaboration de techniques de vinification.

Les relations commerciales avec lAngleterre ont toujours impliqué le commerce de vins. Suite à la perte de la Gascogne en 1453, par l’Angleterre, l’Espagne a pris une place prépondérante dans l’exportation de vins face à Bordeaux ! Ensuite, l’Espagne des conquistadors était très demandeuse de vins pour ses voyages. Il est ainsi rapporté que le budget de Magellan en vins de Jerez excédait celui de son armement ! A cette même époque, l’Espagne développe considérablement la viticulture en Amérique du Sud, ce qui contribuera plus tard à l’exceptionnel essor des vignobles argentins et chiliens ! La perte de l’approvisionnement en vin doux en provenance de l’est de la méditerranée (empire ottoman) contribue ensuite à la domination de l’exportation des vins espagnols de ce type.

Vient ensuite l’arrivée du phylloxéra. Son arrivée tardive dans les vignobles de la péninsule ibérique a permis aux producteurs de vins espagnols d’en tirer deux bénéfices ! Au tout début de la maladie, ils ont pu continuer les exportations et ensuite, ils ont pu tirer profit des expériences et des solutions développées par ses voisins.

Les nombreux voyages que devaient effectuer les vins espagnols ont favorisé le développement de techniques de garde, telles que la fortification et l’affinage en barriques. Par leurs nombreux voyages, on trouve aujourd’hui des cépages endémiques à l’Espagne comme le Grenache et le Mourvèdre, dans les grandes appellations des pays voisins et un peu partout dans le monde.

Que différencie les vins de la Rioja de ceux de la Ribera del Duero ?

Les appellations de la Rioja DOC et de la Ribera del Duero DO (on l’espère prochainement DOC) font partie des régions les plus réputées d’Espagne. On y trouve dans ces deux appellations un terrain de prédilection pour le Tempranillo, grand seigneur des cépages rouges espagnols. Mais qu’est-ce qui différencie les vins qui sont produits d’une région par rapport à l’autre ?

Une histoire de climat

Tantôt appelé Tinto Fino ou encore Tinta del Pais, le Tempranillo est un cépage à maturité précoce. Ainsi dans les régions plus fraîches, comme la Rioja, il offrira des vins plus fins et délicat avec cependant des tannins plus prononcés. En revanche, dans la Ribera del Duero, ou le climat continental plus sec peut parfois être très extrême, il offrira plus de puissance et de séduction avec des tannins plus mûrs et soyeux.

Une histoire d’assemblage

Bien que quelques prestigieuses maisons vinifient leurs grandes cuvées avec le Tempranillo en monocépage, la plupart en font des légers assemblages avec d’autres cépages. En Rioja, l’assemblage se fera généralement avec le Grenache, le Graciano ou encore le Marzuelo. Ces assemblages plus traditionnels, avec des cépages endémiques apportent une grande authenticité et une belle expression des terroirs. En Ribera del Duero, en revanche, l’assemblage se fera préférentiellement avec des cépages internationaux tels que le Cabernet Sauvignon, le Merlot ou encore le Malbec. Ils renforceront la structure et le fruit apportant une touche moderne aux vins produits.

Une histoire de goût

En résumé et sans faire de tendances trop généralisées, les vins de la Rioja seront plus légers, plus rustiques et offriront un réconfort tant pastoral qu’authentique. La Ribera del Duero présentera des vins plus puissants, plus élégants à même d’offrir une chaleur toute solennelle, voire baroque.

Connaissez-vous la classification des vins espagnols ?

On distingue dans la dénomination des vins espagnols 4 types de vin, en fonction de la durée et le type de leur maturation, à savoir :

Le Roble : 2 ans de vieillissement dont au moins 4 mois en fût de chêne ;
Le Crianza : 2 ans de vieillissement dont au moins 12 mois en fût de chêne ;
Le Reserva : 3 ans de vieillissement dont au moins 12 mois en fût de chêne ;
Le Gran Reserva : 5 ans de vieillissement dont au moins 24 mois en fût de chêne.

Votre spécialiste : alfavin.ch

Par la complexité des terroirs et la diversité des cépages que propose l’Espagne, cette brève présentation ne présente pas la richesse des vins espagnols dans son ensemble. De la grande diversité, nous avons sélectionné pour vous au cours de ces dernières années, quelques pépites qui y sont produites. En cliquant sur la catégorie des vins espagnols dans notre boutique de vins en ligne, vous accéderez à toutes les informations pertinentes pour dénicher le vin qui correspondra aux critères de votre choix. Que vous recherchiez le charme de la Ribera del Duero, la puissance du Priorat, l’élégance du Montsant, la séduction des vins blancs profonds ou que vous vouliez vous laissez tenter par la découverte de régions inconnues, nous vous proposons des rubriques didactiques ainsi que des descriptions techniques des vins de notre assortiment. Bonne recherche et bonnes découvertes !

Votre conseiller et expert en vin espagnols, alfavin.ch

En savoir plus

Sous-catégories

  • Vins Priorat
  • Vins Ribera del Duero

    Généralités sur les vins espagnols de Ribera del Duero

    Ribera del Duero est une grande région viticole de la communauté autonome de Castilla-y-Léon au Nord-Ouest de Madrid. Le Duero est un fleuve important dans le monde viticole ibérique puisque prenant sa source en Espagne, il traverse les DO de Ribera del Duero, DO Cigales, DO Rueda, DO Toro et DO Arribes del Duero avant de traverser la frontière portugaise et de devenir le fleuve mythique ayant permis la naissance des vins de Porto, le Douro. Les vins espagnols de Ribera del Duero sont essentiellement rouges et majoritairement élaborés à partir de Tinto Fino (Tempranillo). Ils sont particulièrement sombres et concentrés, ce sont des vins de grande qualité à la garde moyenne à longue.

    Histoire de la production de vins dans la DO Ribera del Duero

    La Denominacion de Origen est obtenue en 1982, pourtant cela fait déjà plus de 2000 ans que l’on fait du vin dans la région. Au 10ème siècle, il est déjà considéré comme l’un des plus grands vins espagnols. Un domaine en particulier a permis de propulser la notoriété de la région, les Bodegas Vega Sicilia. Le domaine a reçu les récompenses internationales les plus prestigieuses dès le 19ème siècle et a permis de faire reconnaître la qualité du terroir et des vins de la Ribera del Duero dans le monde entier. Depuis l’annonce de l’obtention de la D.O., la région s’est considérablement modernisée et a reçu de nombreux investissements financiers et technologiques permettant d’élever encore plus la qualité des vins.

    Géographie

    La Castille-y-Léon est située sur la grande plaine de la Meseta, coincée entre la Cordillère Cantabrique au Nord et la Sierra de Guadarrama au Sud. La côte Basque étant à plus de 250 kilomètres, il fait très chaud dans la région de Valladolid, et le fleuve Duero est plus que bénéfique pour rafraîchir et humidifier une région quasi-désertique. Le sol calcaire est une bénédiction, absorbant et retenant le peu de précipitations pour les restituer à la vigne tout au long de la saison.

    Viticultures

    Ribera del Duero est l’une des plus grandes DO d’Espagne ! On y dénombre plus de 8500 domaines sur 22000 hectares. On y élabore quasi-exclusivement des vins rouges. Certains issus de jeunes vignes sont souples et fruités et prêts à être consommés rapidement. Le patrimoine exceptionnel de vieilles vignes permet de produire les grandes cuvées de Reserva qui sont appelées à de longs passages en barriques neuves de chêne français et peuvent se conserver en bouteille de 10 à 20 ans.

    Découvrez les différents cépages rouges et appellations

    Le Tinto Fino (Tempranillo) est nécessairement majoritaire dans les vins rouges espagnols de la Ribera del Duero. Ce cépage révèle une concentration et une structure bien plus puissante que son voisin de la Rioja, cultivé dans un climat moins extrême. Lorsqu’il n’y est pas présent à 100%, il peut être accompagné de cépages endémiques tels que la Garnacha (Grenache) ou internationaux comme le Cabernet Sauvignon, le Merlot ou encore le Malbec.

    Nous pouvons trouver quelques fois sur les étiquettes les mêmes termes liés au vieillissement que dans la Rioja : Joven, Crianza, Reserva et Gran Reserva. Crianza et Reserva sont certainement les 2 termes les plus utilisés en Ribera del Duero pour indiquer un vin plutôt évolué et légèrement à moyennement boisé. Roble est rencontré fréquemment, c’est un style Joven boisé. Gran Reserva est beaucoup plus rarement utilisé.

    Cépages blancs et appellations

    Jusqu’à récemment, personne n’avait eu la chance de goûter le rarissime Ribera del Duero blanc. En effet, le peu de vin produit était réservé à la consommation personnelle des familles vigneronnes. Le cépage endémique local, l’Albillo Major, est pourtant présent dans les vignobles (près de 500 hectares) et a majoritairement servi à donner de la fraîcheur naturelle et des parfums délicats aux vins rouges ou être distillé pour produire des Brandys espagnols (Eau-de-vie de raisin, similaire au Cognac). Le premier vin blanc vient officiellement d’être crée en 2018.

    Alfavin.ch est fier de travailler avec :

    Vinedos Vega Sicilia

    Ibernoble (Winner Wines)

    Matarromera

  • Vins Rioja

    Quelques faits sur les vins de Rioja 

    La Rioja est une petite communauté autonome du Centre-Nord de l’Espagne coincée entre les gigantesques régions de Castilla-y-Léon à l’Ouest et d’Aragón à l’Est, et les petites régions voisines de la Navarre et du Pays Basque au Nord. Les vins espagnols de la Rioja sont fruités et gourmands en jeunesse, et déroutant de complexité lorsqu’ils sont longuement vieillis en fûts de chêne. On y produit 70% de vins rouges, 20% de vins rosés et 10% de vins blancs et effervescents. Les deux grands cépages rouges utilisés ici sont le Tempranillo (le « précoce ») et la Garnacha (Grenache). La région entière dédie toute sa production à une seule appellation, la Rioja DOCa (Denominacion de Origen Calificada, une sorte de super AOC reconnaissant la grande qualité des vins).

    Histoire de la production de vins en Rioja

    La Rioja est déjà notée pour la qualité de ses vins dès le Xème siècle. Les vins de cette région sont cependant très peu exportables du fait de la position éloignée des côtes et du manque d’infrastructures de transport. Au XIIème siècle, les vins du Duero et de Toro sont bien plus prestigieux. Les vins de la Rioja ne peuvent même pas accompagner l’expansion coloniale hispanique. Ils sont bien trop fragiles pour les longs voyages sous les tropiques et arrivent vinaigrés. Après le classement des Grands Crus de Bordeaux en 1855, il est clair que les meilleurs vins du monde sont le Xérès, le Porto, le Mosel et le Bordeaux. Dès 1850, le Marquis de Riscal désirant redorer le blason de la Rioja, plante les mêmes cépages afin de produire le même type de vins qu’à Bordeaux. Au même moment, le Marquis de Murrieta se rend à Bordeaux pour étudier les nouvelles techniques de viticulture avant de rentrer à Logroño pour créer le Rioja moderne, ce subtil mélange de Tempranillo et de Garnacha, vieilli longuement en fûts de chêne. Efforts récompensés pour les 2 Marquis, le premier est classé « Premier Prix » au Concours des Vins de Bordeaux dès 1862. Le deuxième rejoint Vega Sicilia au panthéon des plus grands vins espagnols.

    Géographie

    Géographiquement, la Rioja est protégée au Nord-Ouest par les Monts Cantabriques et s’étend tout le long de la rivière Ebro. Elle se divise en 3 sous-régions : au nord de Logroño, à cheval sur le Pays Basque se trouve la Rioja Alavesa, à l’Ouest, la Rioja Alta et à l’Est la Rioja Baja. Sur des plateaux à 400 mètres d’altitude, les 2 premières régions ont un climat plus frais et conviennent parfaitement à la bonne maturation des Tempranillo. La Baja,située dans une plaine plus basse, est idéale pour produire les puissantes Grenaches.

    Viticultures

    La Rioja a inventé un système de vieillissement extraordinaire ! Les vins espagnols de la Rioja, quels que soient leurs couleurs, peuvent être classés en 4 catégories : Joven sont des vins simples et fruités non-barriqués et embouteillés dans l’année après la vendange, Crianza gagnent en complexité après un passage d’un an en fûts de chêne et un vieillissement d’une année en bouteille, Reserva doit avoir 3 ans, dont un en fûts de chêne, Gran Reserva doit avoir 5 ans, dont 2 en fûts de chêne. Ces 2 dernières catégories sont rares car elles sont produites en très faibles quantités et pas  chaque année.

    Les cépages rouges de la Rioja

    Le Tempranillo représente 70% de l’encépagement. Il possède une acidité et des tannins moyens. Ce cépage donne des arômes primaires de fruits noirs et développe des arômes tertiaires liés au vieillissement de cigare, de cuir et de chocolat. La Garnacha représente 15 à 20% de l’encépagement et apporte des fruits rouges et des épices, de l’alcool et du corps à l’ensemble. Le Mazuelo (Carignan) et le Graciano représentent le reste de l’encépagement et complètent admirablement les 2 premiers en apportant leur grande acidité, leurs puissants tanins et leur superbe complexité.

    Les cépages blancs de la Rioja

    Le Viura (Macabeo) est le cépage principal utilisé pour les vins blancs. Il produit des vins généreux et équilibrés, faciles à boire en jeunesse et terrifiants de complexité en vieillissant. Il est traditionnellement complété de Malvasia et de Garnacha Blanca, le premier apportant une puissance et une complexité aromatique sans nul égal et le deuxième apportant du volume et de l’alcool.

    Autres spécialités de la Rioja

    La Rioja a de tous temps produit de délicieux effervescents. De manière assez surprenante, la Rioja a le droit à l’appellation catalane de Cava pour ses vins de méthode traditionnelle. Ils sont élaborés à base de Viura dont la grande acidité rappelle les Parellada de Cava et les Chardonnay de Champagne.

    Alfavin.ch est fier de travailler avec les producteurs de la Rioja:

Il y a 105 produits.
Résultat 30 sur 105 produits