0Nos meilleurs vins du Piémont - alfavin.ch
Vins Piémont

Quelques faits sur les vins piémontais

Le Piémont est une région située au Nord-Ouest de l’Italie, coincée entre la Lombardie à l’Est, la Ligurie au Sud, le Val d’Aoste et la frontière française à l’Ouest. Les vins italiens du Piémont sont parmi les plus qualitatifs du pays et les plus connus dans le monde. Cette position géographique septentrio...

Quelques faits sur les vins piémontais

Le Piémont est une région située au Nord-Ouest de l’Italie, coincée entre la Lombardie à l’Est, la Ligurie au Sud, le Val d’Aoste et la frontière française à l’Ouest. Les vins italiens du Piémont sont parmi les plus qualitatifs du pays et les plus connus dans le monde. Cette position géographique septentrionale leur confère généralement une concentration faible à moyenne en couleur, en tannins et en alcool ; à contrario, cette même localisation leur attribue une grande puissance aromatique et une savoureuse acidité. Les vins piémontais sont également renommés grâce à la forte notoriété de la gastronomie locale, que ce soit les produits primeurs de grande qualité ou la fameuse truffe blanche d’Alba. La région est hautement productive et qualitative, on y dénombre pas moins de 42 DOC (équivalent de l’AOC française) et -record en Italie- 16 DOCG (Super AOC).

Histoire de la production de vins au Piémont

Le Piémont a une histoire viticole riche. Sa proximité avec le port antique de Gênes lui a ouvert les routes marchandes méditerranéennes depuis le XIIIème siècle, date à laquelle le Nebbiolo est pour la première fois mentionné. Milan consomme déjà à l’époque une grande partie des vins produits dans le Piémont, vins doux en grande majorité. Ce n’est qu’à la naissance de la nation italienne que le virage des vins secs est entrepris, sous l’impulsion du « premier » Premier Ministre Cavour installé à Turin en 1850. Les Barolos et autres Barberas deviendront secs, sombres et puissants, tandis que les cépages rouges Brachetto et Freisa perpétueront la tradition des vins rouges sucrés et légèrement effervescents. La révolution agricole et technique se mettra ainsi en marche au Piémont à la suite de la crise du phylloxéra et le début du XXème siècle verra l’avènement définitif du Barolo comme l’un des grands vins de l’ère moderne.

Géographie des vins du Piémont

Le Piémont possède essentiellement trois régions viticoles distinctes. La première et la plus renommée se trouve dans les collines au Sud de Turin, où l’on trouvera les plus grands vins rouges piémontais (Barolo et Barbaresco). La deuxième se trouve autour de la région d’Alessandria, au Sud-Est de Turin, sur les contreforts des alpes Liguriennes. Ici, le cépage principal est blanc, le Cortese, et produit des vins blancs secs très minéraux et de longue garde. La troisième se trouve au pied des Alpes Suisses dans la partie septentrionale du Piémont, aux portes du lac Majeur, et élaborent des vins principalement à partir de Nebbiolo (Gattinara) et parfois complétés de Bonarda. Le climat piémontais est continental et frais et les sols principalement argilo-calcaires et sablonneux.

Viticultures du Piémont

Le Piémont est une vaste région productrice de vins en Italie, particulièrement reconnu pour la grande qualité de ses vins, d’où son grand nombre de DOCG ! Ces dernières récompensent à la fois la tradition ancestrale des méthodes de production et les typicités affirmées de ces vins rouges, blancs, liquoreux ou effervescents.

Principaux cépages rouges et appellations du Piémont

Le cépage rouge le plus connu au Piémont est sans conteste le Nebbiolo, cépage exclusif ou majoritaire dans les appellations suivantes : Barolo DOCG, Barbaresco DOCG, Ghemme DOCG, Gattinara DOCG. Il produit des vins moyennement riches, très digestes, avec une couleur grenat virant assez rapidement au cuivré. Sa structure tannique et sa belle acidité lui procurent une grande capacité de vieillissement (20+ ans). Le Barbera se retrouve dans les Barbera d’Asti DOCG et Barbera d’Alba DOC. Les termes Superiore indiquent un alcool plus élevé et Riserva un passage en barriques plus long.

Cépages blancs et appellations du Piémont

Le Moscato est le cépage blanc traditionnel du Piémont. Il est présent dans les vins d’Asti DOCG et Moscato d’Asti DOCG, qui ont la particularité d’être légèrement effervescents, faibles en alcool et demi-secs. Ils sont obtenus au moyen d’une fermentation unique (alcoolique et effervescente à la fois) dans des cuves en inox pressurisées. Ce sont des vins très légers, très expressifs, parfaits pour l’apéritif en été et autour de desserts peu sucrés.

Autres spécialités du Piémont

Comme beaucoup de régions en Italie, le Piémont regorge de producteurs produisant la traditionnelle grappa, une eau-de-vie obtenue avec le marc de raisin. Le marc est le chapeau de peaux, rafles et pépins restant au fond de la cuve après l’écoulement des jus. Le marc est mis à chauffer et les vapeurs d’alcool sont collectées puis refroidies pour redevenir liquides. Les plus élégantes grappa sont invecchiate (vieillies en fûts de chêne) et Riserva si vieillies plus de 18 mois.

Alfavin.ch est fier de travailler avec certains des meilleurs producteurs du Piémont:

En savoir plus

Sous-catégories

  • Vins Barolo


    Le Barolo : roi des vins d’Italie

    Le Barolo: « Roi des vins, le vin des Rois ».
    Découvrez les secrets du Barolo et de sa région du Piémont, connu pour sa truffe blanche et ses paysages grandioses.

    Pour obtenir l’article complet en pdf avec illustrations, cliquer ici

    L'histoire du Barolo


    Jusqu’au milieux du 19è siècle, les vins produits dans la région de Barolo étaient plutôt doux. Le climat et la vigueur des hivers empêchaient les fermentations d’être poussées jusqu’au bout, laissant ainsi du sucre résiduel. Dans les années 1830, sous l’impulsion de Camillo Benso, Comte de Cavour et de Giulia Colbert Falletti, dernière Marquise de Barolo, de gros efforts ont été réalisés avec l’aide de conseillers externes afin d’hausser la qualité des vins produits.

    Avec ses grandes qualités, le Barolo est rapidement devenu l’ambassadeur du Piémont dans toutes les Cours Royales Européennes. Il devient alors le « Roi des vins, le vin des Rois ».

    Au milieu du 20è siècle, la production était dominée par les grands négociants qui achetaient du raisin et du vin dans la zone et les assemblaient pour en faire un vin plutôt commun. Les petits propriétaires ont alors commencé à produire et mettre en bouteille des vins issus de récoltes parcellaires. Cette approche a abouti à un référencement et classification des divers vignobles et parcelles dans la région. Cette classification a été le résultat d’un long travail qui aura duré plusieurs décennies. Aujourd’hui, le « Consortio di Tutella Barolo Barbaresco Alba Langhe e Dogliani » est en charge de la gestion et développement des appellations de la région des Langhe.

    Géographie et appellations du Barolo


    La zone de Barolo est située dans les collines des « Langhe » entre les Alpes et les Apennins. Le nom de Langhe, semble provenir d’un terme d’origine Celtique qui signifie « langue de terre » en faisant référence à la forme et disposition des diverses collines et vallées profondes de la région.

    Le Barolo est produit dans les 11 communes de Barolo, La Morra, Monforte, Serralunga d’Alba, Castiglione Falletto, Novello, Grinzane Cavour, Verduno, Diano d’Alba, Cherasco e Roddi.

    Pour obtenir l’appellation Barolo DOCG, le rendement maximal par hectare est de 56 hectolitres, strictement issu du cépage Nebbiolo, et le vin doit titrer au minimum à 13° d’alcool. L’élevage en bois doit durer au moins 2 ans et au minimum une année en bouteille. Pour les versions Riserva, l’élevage doit durer au moins 5 ans au total dont 3 ans en bois.

    La mise en vente du vin en bouteille ne peut se faire qu’à partir du 1er janvier qui suit la 4ème année de la vendange, et la sixième année pour les Riserva.

    Cépage Nebbiolo


    Le nom Nebbiolo provient du mot italien Nebbia qui signifie brouillard, tout simplement car le Nebbiolo se vendange relativement tard, quand les premiers brouillards d’automne apparaissent.

    Le Nebbiolo exige une bonne exposition sud et le bon terroir, type argile-calcaire. La vigne bourgeonne tôt (mi-avril) et mûrit plus tard que la plupart des autres variétés, soit vers la mi-octobre. Pour une maturation correcte du raisin, une altitude entre 200 et 450 m au-dessus du niveau de la mer et les oscillations de températures importantes entre le jour et la nuit sont un avantage.

    Le Nebbiolo donne des vins puissants, tanniques, riche en alcool et avec une bonne acidité. Il a toutes les caractéristiques pour donner aux vins produits un fort potentiel de vieillissement.

    Des différences importantes existent entre les Barolos provenant de divers terroirs. En simplifiant, deux principaux types de sol se trouvent de chaque côté de la route qui relie Alba à Barolo.

    • Le premier type, des marnes calcaires, est relativement compact, avec des terres plus fraîches et plus fertiles, qui caractérisent les villages de Verduno, La Morra, Barolo et Novello, donnent des vins relativement fins, fruités et aromatiques, qui s’assouplissent plus rapidement que leurs voisins du versant opposé ;
    • Le deuxième type, des sols de grès et d’argile, moins compacts, plus pauvres et moins fertiles qui composent les villages de Montforte d’Alba et Serralunga d’Alba, produisent des vins structurés et intenses, qui vieillissent plus lentement.
    • Le vignoble de Castiglione Falletto quant à lui, fait figure d’arbitre puisqu’il rassemble les caractéristiques de ces deux terroirs.

    Ecole Moderne et Ecole Traditionnelle : la guerre de Barolo


    Dans les années 80, la tendance mondiale pour des vins plus fruités, moins tanniques, accessibles plus jeunes a incité un groupe de producteurs à revoir leur mode de vinification.

    Les deux grandes « écoles » peuvent être distinguées : « traditionnelle » et « moderne ».

    L’Ecole traditionnelle
    peut se résumer ainsi :

    • Une macération de plusieurs semaines, sous bois en grandes cuves tronconiques, ou en béton, avec remontage et pigeage fréquents
    • Uniquement des grands contenants (pas d’inox)
    • Pas de contrôle de température

    • Long élevage en grand foudres de Slavonie


    L’Ecole moderne, qui a bousculé les habitudes, s’adapte au marché des années 80 qui favorise les vins fruités, sombres, moins tanniques et buvables plus jeunes. Son approche :

    • Macération plus courte : de 2 à 14 jours, en cuves inox

    • Contrôle des températures de fermentation

    • Remontage automatique et fréquent pour maximiser l’extraction de couleur et minimiser l’extraction de tanins durs.

    • Elevage en barrique (env. 225 l.) plutôt qu’en foudre (env. 1000 l.) avec une grande proportion de bois neuf.


    Aujourd’hui, beaucoup de producteurs adoptent une approche plus modérée, en revenant à l’école traditionnelle, tout en la modernisant. Ils représentent ainsi le lien entre la tradition et la modernité, essayant de prendre le meilleur de chaque courant afin de produire les vins les plus aboutis et personnalisés possibles, tout en laissant une place pour le terroir et son expression, notamment au vieillissement.

    Que manger avec un vin Barolo ?


    A savourer de toute évidence avec un bœuf au Barolo ou un risotto aux champignons.
    Juste PARFAIT ! 


    Nos producteurs de vin Barolo :

    Cascina del Monastero : et ses Barolo parcellaires absolument extraordinaires Bricco Rocca, Bricco Luciani et Perno (village)

    Pio Cesare : Le Barolo Pio Cesare est élaboré selon la "formule" classique utilisée par les anciennes familles pour produire un vin qui embrasse et combine chacune des caractéristiques uniques des différents vignobles et terroirs de la région de Barolo.

    Pour obtenir l’article complet en pdf avec illustrations, cliquer ici

Il y a 22 produits.
Résultat 22 sur 22 produits