Si par le passé les cocktails étaient consommés plutôt dans les palaces et grands hôtels à travers le monde, et réservés à une élite ; aujourd’hui ils se sont démocratisés. On voit depuis une bonne dizaine d’années, un engouement pour les cocktails et la mixologie. De nombreux bars à cocktails fleurissent ici et là. Une ville cosmopolite comme Lausanne ne fait pas exception à la règle.Boisson de fête par excellence, le champagne se décline en cocktail depuis longtemps. Alfavin.ch vous livre ci-dessous une liste de cocktails à base de champagne pour éveiller vos papilles et découvrir ou redécouvrir pour les aficionados, le champagne autrement.

Le Mimosa

Probablement l’un des cocktails le plus classique à base de champagne. Il a été créé en 1925 par Franck Meier alors barman au Ritz. Pour l’histoire, Franck Meier fut un résistant de premier plan durant la seconde guerre mondiale. Durant les années 30, connaissant un succès certain, il publie un livre sur les cocktails intitulé The Artistry of Mixing Drinks, véritable bible du cocktail et du barman. Le nom Mimosa vient vraisemblablement de la fleur du même nom de par la couleur identique du cocktail.

· La recette : directement dans la flûte, versez 4 cl de jus d’oranges et complétez avec 8 cl de champagne.

Le French 75

Un autre grand classique créé entre les deux guerres. Si le nom du créateur reste encore un mystère aujourd’hui, celui qui lui donna son nom est bien connu : Harry MacElhone. Ecossais d’origine, Harry commence comme barman au Ciro’s Club à Londres après la première guerre mondiale et publie en 1921 un livre sur les cocktails. Mais c’est vraiment à Paris qu’il se fait connaître et acquiert une renommée internationale qui font encore de lui une légende dans le métier. Il ouvre en 1923, le Harry’s New York Bar juste derrière la place Vendôme. Le French 75 est un cocktail baptisé en l’honneur d’un célèbre canon de l’armée française, premier canon automatique de l’époque, qui tirait des obus de 75mm.

· La recette : dans un shaker, mélanger 3cl de jus de citron avec 3 cuillères à café de sucre en poudre. Lorsque le sucre est dissous, ajoutez 4.5cl de London Dry Gin et remplissez de glace. Shakez puis versez le mélange dans un verre type collin’s rempli de glace. Complétez avec 9 cl de champagne.

Mort dans l’après-midi.

Si le cocktail ne vous dit rien, celui qui lui donne son nom, sûrement : Ernest Hemingway. Célèbre écrivain avec notamment « Le vieil homme et la mer », Hemingway a vécu une partie de sa vie à La Havane, où fut créé en 1935 ce cocktail qui fait référence à son œuvre du même nom. Son livre traite entre autres de la mort, de la tauromachie ; d’ailleurs Hemingway suggérait à propos de ce cocktail d’en boire 4 à 5 verres dans une après-midi tropicale pour mieux sentir la mort….

· La recette : Dans une flûte à champagne, versez ¼ d’absinthe et complétez au ¾ de champagne. Attendez d’obtenir une couleur bien laiteuse et buvez…

La soupe champenoise

Si le nom ne fait pas trop penser à un cocktail, il n’en reste pas moins l’un des plus connus et des plus classiques lors de réunions de famille. D’origine angevine (pays d’Anjou, dans la vallée de la Loire en France), il était servi lors de grands banquets et festivités et réalisé avec du crémant. Ce n’est que plus tard que fut créée la soupe champenoise.

· La recette : pour 6 à 8 personnes. Dans un grand récipient (saladier) versez une bouteille de champagne, 10 cl de jus de citron vert, 10 cl de sirop de sucre de canne et 10 cl de cointreau. Mélangez puis réservez au frais avant de servir.

Le Black Velvet

Probablement un des cocktails les plus atypiques. Il fut réalisé pour la première fois en 1861 par un barman du Brook’s Club de Londres. Il aurait été servi pour honorer la mémoire du prince Albert, mari de la Reine Victoria, décédé le 14 décembre de cette même année. Pour la petite histoire, le Brook’s club est exclusivement masculin, l’un des plus anciens au monde et probablement l’un des plus sélectifs. Le Brook’s fut fondé en 1764.

· La recette : Dans un verre à bière, usuellement une pinte (50cl), versez à part égale 25 cl de bière brune et 25 cl de champagne. (Le barman estima à l’époque, que pour la mort du roi, même le champagne devait être en deuil... Le Black Velvet était né.)

Quel accompagnement avec du champagne en apéritif ?

Boisson par excellence pour débuter un moment convivial, le champagne est le compagnon idéal pour des apéritifs dînatoires. Côté cocktail à base de champagne, tout est envisageable puisque selon les cocktails et leur composition, les propositions sont multiples. Côté verre de champagne, on peut également faire beaucoup d’associations.
Alfain.ch vous donne ici quelques idées d’amuse-bouche pour agrémenter vos apéritifs et passer un moment délicieux entre amis.

  • Huître chaude et sabayon au champagne
  • Tartare de saumon, toast au beurre salé
  • Terrine de foie gras, chutney de fruits secs
  • Saumon mariné, crème à l’aneth et citron caviar
  • Duxelles de champignons poêlés
  • Saint-Jacques snackées, mousseline de panais
  • Tartare d’huîtres
  • Supions et calamars à la plancha
  • Beignets de fleur de courgettes



Découvrez nos articles sur le champagne :

LES MEILLEURS PROSECCO ITALIENS
QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UN VIN MOUSSEUX, UN CRÉMANT ET UN CHAMPAGNE ?
COMMENT EST FABRIQUÉ LE VIN MOUSSEUX